L’Hayden, tome 1 : Le secret d’Eli de Julie Muller Volb

Des secrets de famille depuis longtemps gardés, un saule rose, un pompier mystérieux… Et si en voulant déterrer la vérité, la réalité s’avérait plus sombre que prévu ? Franchissez ce nouveau monde et laissez-vous guider par des nymphes aussi belles que rebelles. Acceptez leur invitation et découvrez L’Hayden, tome 1 : Le secret d’Eli de Julie Muller Volb, livre en autoédition.

Une troisième relecture lue avec toujours autant de plaisir.


> Genre : Fantasy

> Sous-genre : low fantasy

La low fantasy est un sous-genre dans lequel il est possible, grâce à un passage (armoire, pont, portail…), d’aller de la planète Terre à un autre monde totalement imaginaire. Les deux mondes sont totalement différents.


Résumé

Tandis que Mila et sa sœur Eli, tentent doucement de se reconstruire après la mort de leur père, Mila fait la connaissance d’un charmant et séduisant pompier, Jérémiah. Signe d’une idylle naissante, il se pourrait bien que cette rencontre lui permette de rêver secrètement à de nouveaux projets.

Mais très vite, la situation bascule. Alors que le jeune homme change de comportement et ne cesse de lui souffler le chaud et le froid, une mystérieuse femme blessée fait son apparition en pleine nuit, obligeant Eli à partir précipitamment. Mais où ? Est-ce un lien avec les feux sévissant en ville ?

Mila se retrouve seule avec pour unique compagnie, un chat, son meilleur ami et un pompier lunatique. La jeune femme n’a cependant pas dit son dernier mot et est bien décidée à lever le voile sur de sombres secrets.

En déterrant le passé de sa famille, elle est loin de s’imaginer les aventures et les dangers qui l’attendent. Tout ce qu’elle croyait vrai s’effondre. À partir de là, elle ne sera plus jamais la même.

La quête de vérité a sonné.


Une plume simple à la portée de tous. L’auteure nous plonge au cœur d’un monde où la beauté trouve toute sa place. En effet, nous sommes emportés par des décors féeriques qu’ils seraient vraiment agréables de voir en vrai. Les décors sont, selon moi, le gros point fort de ce premier volume. Toutefois, cet univers merveilleux cache une part très sombre. C’est à cet instant que nous prenons conscience que Julie Muller Volb laisse passer un message : ne pas se fier aux apparences. D’ailleurs, elle ne se contente pas de le transmettre à travers la nature environnante mais également au travers de différents personnages.

Le récit est bien mené du début jusqu’à la fin, aucune incohérence. La hiérarchie des nymphes est très bien construite. Nous en demandons toujours plus, découvrant avec intérêt les détails qu’il nous est partagé. L’auteure connaît son univers et cela se sent. Elle nous propose aussi des éléments intéressants qu’il sera agréable de voir plus en profondeur dans le dernier volume, notamment sur les conséquences d’une nymphe possédant plusieurs dons.

Au même titre que Mila, nous voulons élucider les nombreux mystères planant. Bien que nous puissions quelquefois nous douter du dénouement, ce livre révèle son lot de rebondissements et de suspens. Une fois le livre ouvert, nous avons du mal à le lâcher.

La fin ne manquera pas de surprendre certains lecteurs et lectrices. Ce dénouement nous donne très vite l’envie de lire la suite.

La romance, très présente dans ce volume, est intéressante et bien mené dans le sens où Julie Muller Volb sait bien représenter les sentiments et les pensées émergeant lors d’une première rencontre amoureuse. Son histoire d’amour mêle très bien tendresse et douceur. Elle reste néanmoins à mon avis, trop précipitée. Il aurait été bien que leur relation se fasse plus lentement, qu’ils cherchent davantage à se connaître avant de tomber dans les bras l’un de l’autre. L’humour présent du début jusqu’à la fin est un très bon point. Certains événements ne s’apprêtent pas forcément à la plaisanterie, mais le caractère fougueux de Mila ou les propos de notre petit lutin, nous oblige à avoir le sourire aux lèvres. De plus, elle permet d’apporter de la légèreté à certains événements plus ou moins sombres.

Mila est une protagoniste pour laquelle nous nous attachons plutôt facilement. Cela est dû par son caractère de jeune femme-enfant. Ses raisonnements convergent tantôt vers l’immaturité, tantôt vers la maturité. Cette ambivalence est totalement caractéristique de son jeune âge. Elle apporte également au récit de la légèreté. Elle n’assombrit pas le récit, ce sont les événements au fur et à mesure qui peignent des coins sombres au tableau. Le roman aurait une saveur différente sans sa présence. Elle ne cherche pas à être quelqu’un d’autre. Nous rions, angoissons, aimons en même temps que notre héroïne.

Jérémiah est un personnage dégageant à la fois une certaine force et de l’autre, une certaine sensibilité. Il souffle le chaud et le froid mais nous sentons bien que ceci n’est qu’une façade. Il est mystérieux et cela apporte d’autres interrogations au récit.

Eli est l’individue la plus énigmatique du roman. Quels lourds secrets cachent-elles ? Qui est-elle réellement ? Ce sont les questions que nous nous posons tout le long. Un autre aspect attrayant est le fait que l’auteure nous a tout de même apporté des réponses. Elle n’a pas entendu les autres volumes pour le faire.

Pour finir

Venez voyager au cœur de paysages féeriques où humour, romance et aventure viendront agrémenter votre parcours au fil des pages. Telle une porte sur un monde nouveau, l’auteure nous propose un univers tout en simplicité mais bien mis en place, avec une héroïne aussi intrépide qu’attachante. Un premier volume méritant sa distinction de prix de l’imaginaire 2017.


Citations

Bienvenue dans l’âge adulte ! Ironique… on ne pense souvent qu’aux avantages qui l’accompagnent, rarement aux inconvénients […]

Mila, tu es… tellement plus qu’une simple humaine. Et peut-être n’ai-je pas été suffisamment claire mais désormais je suis totalement et irrévocablement avec toi. Je t’aiderai, te soutiendrai, te protégerai… Je suis avec toi.

– Ils sont morts avec courage et honneur, répond-t-il la tête haute avant d’enchaîner : tel ne sera pas le cas de leur bourreaux. Le déshonneur, la cruauté et la violence ne leur apporteront jamais le bonheur. – Ils récolteront le fruit de leurs erreurs, promet Jeremiah en serrant l’épaule de son ami.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :