Horrifikland : Une Terrifiante Aventure de Mickey Mouse de Lewis Trondheim et Alexis Nesme

Ouvrons les portes du parc des horreurs et tentons de garder notre sang-froid dans l’effrayante ou plutôt devrait-on dire, l’adorable histoire de Mickey Mouse : Horrifikland : Une Terrifiante Aventure de Mickey Mouse illustrée par Lewis Trondheim et Alexis Nesme, aux éditions Glénat.

Un petit coup de cœur à lire et à relire !


Format : Bande dessinée

Résumé 

Mickey et ses amis, jeunes détectives prêts à débusquer les plus vils méchants, ont le moral au plus bas. Personne ne vient leur demander leur service et leur seul client reste Dingo déguisé…

Jusqu’au jour où une vieille dame fait appel à eux pour l’aider à retrouver son chat disparu. Leur unique piste : Blacky aime se promener à Horrifikland, un parc d’attractions hanté dont les rumeurs font froid dans le dos…

Le petit trio devra faire preuve de courage car les fantômes rôdent et avec eux de terribles dangers…


Il est difficile de s’étendre longuement sur cette bd. Ce sera donc une chronique courte mais assez précise pour vous donner l’envie de la découvrir.

Après tant d’années, les bandes dessinées sur Mickey Mouse plaisent toujours autant. Il faut reconnaître qu’il est bien compliqué pour les adeptes de notre petite souris emblématique de résister aux charmes de ce livre. Livre, il faut l’avouer, parfaite pour la période d’Halloween et d’automne. La couverture donne très vite le ton de la bande dessinée et nous donne l’envie de l’ouvrir. Nous savourons chaque page et regrettons très rapidement de l’avoir lu aussi vite. À peine la première page tournée, nous sommes très vite transportés dans les aventures de Mickey et ses amis grâce à des illustrations aux couleurs chatoyantes mêlant modernité et illustrations anciennes.

L’histoire semble, selon moi, bien trop courte. Nous avons le souhait de continuer les aventures de Mickey, Donald et Dingo. D’ailleurs, la fin est, à mon avis, précipitée. Il aurait été agréable d’avoir deux ou tranches planches de plus pour accentuer l’effet de surprise et comprendre quels éléments a permis cette entente.

Horrifikland pourrait être aisément lu à Halloween avec les enfants. Effectivement, il est question de parc d’horreur, de clowns terrifiants, de fantômes, d’araignées gigantesque… mais le tout est amené d’une manière dédramatisante. Les parcs d’horreur ne sont plus si inquiétants et deviennent simplement un rassemblement de simples mécanismes halloweenesque. Cette particularité n’est pas due aux dessins qui pourrait, il faut l’avouer, peut-être faire peur aux touts-petits, mais plutôt grâce aux dialogues entre nos trois héros, leurs comportements et l’humour toujours présent en la personne de Dingo.

Pour finir

Un excellent moment à partager en famille avec une bonne soupe à la citrouille et un plaid bien moelleux. Des illustrations attirantes, une histoire adorable et une envie irrésistible de continuer l’aventure avec notre trio préféré. Adepte de Disney, ne passez pas à côté de cette bande dessinée dédramatisant avec humour les parcs d’horreur.


Citation

Mickey : Mince, par où sont-ils passés ? Pas de traces au sol. Pas d’odeur particulière. Aucun son suspect. Dingo : Et…? Et…? Pas d’écriteau indiquant : repaire des méchants. (Mickey et Donald jettent un regard désespéré à Dingo.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :